Motos vintage, rétro, anciennes, quelle est la différence ?

L’attrait et le charme des motos sont toujours irrésistibles, surtout pour les accros à l’adrénaline. Si certains motards les préfèrent pour des raisons qui leur sont propres, la plupart ont des opinions différentes sur le modèle ou le fabricant qui est le meilleur sur le marché.

Un grand pourcentage d’amateurs de moto ne sont pas attirés par les motos ultramodernes dotées d’un confort de pointe et de fonctionnalités de haute technologie.

Pour eux, les motos de la vieille école sont la seule option sur laquelle ils peuvent compter. Peut-être que ces motards aiment la simplicité qui accompagne les anciennes versions de ces deux-roues.

En parlant de versions anciennes, vous pouvez volontiers utiliser des termes tels que vintage, rétro et même antique pour les classer. Pour les futurs motards, ces termes ne signifient rien lorsqu’ils choisissent leurs motos préférées.

Mais dans votre cas, chaque terminologie vous ramène quelques décennies en arrière, avant l’introduction de nouveaux modèles de motos.

Alors, comment les motos entrent-elles dans l’une ou l’autre de ces catégories ? Quelle est la différence entre elles ?

Pour répondre à ces questions, vous devez comprendre chaque terme et savoir exactement où il s’applique.

En effet, la définition de chaque terme varie d’une région à l’autre. Poursuivez votre lecture pour en savoir plus sur les termes « vintage », « rétro » et « antique », afin d’avoir une idée de ce à quoi vous devez vous attendre.

Motos vintage, rétro et anciennes

Chaque pays a ses propres directives pour classer les motos. Mais la plupart d’entre eux utilisent les termes vintage, rétro et antique pour désigner les différents types de motos en fonction de leur âge ou de leur année de fabrication.

Contrairement aux États-Unis, le Royaume-Uni utilise le terme « vétéran » pour classer les motos fabriquées avant 1915. Dans le même temps, toute moto plus ancienne construite après le 1er janvier 1915 est classée comme « vintage ».

Aux États-Unis, ces termes sont simplement utilisés plus librement et de manière interchangeable. Cela crée beaucoup de confusion du point de vue de l’assurabilité.

Toutefois, la définition de ces termes est généralement combinée dans la couverture des motos classiques. Cela signifie que si vous envisagez d’assurer votre moto, vous devriez consulter l’agent concerné pour savoir ce qui vous convient le mieux.

Examinons chaque terme afin que vous sachiez où et quand l’appliquer.

Motos de collection ou vintage

Vintage est une autre façon plus simple de décrire votre moto. Ne la confondez pas avec les différentes catégories de motos. Ceci intervient dans le cadre de la souscription d’une assurance.

Il est fort probable que votre assurance utilise indifféremment des termes tels que « rétro » et « vintage » pour déterminer l’état de votre moto. Dans ce cas, votre moto sera considérée comme « vintage » si elle est excessivement personnalisée.

La plupart des motos rétro et anciennes peuvent également être qualifiées de « vintage ». Malheureusement, toutes les motos vintage ne peuvent pas être classées comme antiques ou rétro.

C’est un point très important à noter lorsque vous inscrivez votre moto dans ce type de classification. Pour que les choses soient claires pour vous, vous ne devez considérer votre deux-roues pour l’exposition de motos vintage que s’il s’agit d’un modèle de 1975 ou 1980.

La désignation officielle des motos vintage provient de l’American-Historic-Racing-Motorcycle-Association ou AHRMA. Cette association dispose de deux désignations pour les motos anciennes.

Chacune des désignations dépend de la nature de la course à laquelle votre moto participe. C’est pourquoi l’AHRMA définit les motos vintage destinées au moto-cross comme celles construites avant 1975, et celles destinées à la course sur route comme celles fabriquées après 1975.

Motos rétro

Il n’est jamais si facile de savoir quand votre moto devient rétro. Mais cette affirmation ne doit pas vous plonger dans un moment de désarroi. Il existe trois grandes lignes directrices que vous pouvez suivre pour savoir si votre moto est rétro ou non.

L’âge de la moto

La première considération à cet égard est l’âge de votre moto. L’âge joue un rôle essentiel dans la détermination du statut de toute moto.

C’est la raison pour laquelle certaines compagnies d’assurance insistent sur le fait que votre deux-roues doit avoir 30 ans pour être considéré comme rétro. Mais certains passionnés de moto soutiennent que le bon âge devrait être de 25 ans.

Le style de la moto

Le style de votre moto est une autre ligne directrice que vous devriez suivre. Cela va de pair avec la simplicité de sa conception ou de sa construction.

Une moto typique doit être conçue avec des moteurs à deux cylindres, des phares simples, des lignes simples et un double appui, notamment sur la roue arrière.

Le modèle doit également avoir été en production après la Seconde Guerre mondiale, sans oublier de conserver ses pièces d’origine.

Si votre moto est fabriquée sur mesure, elle peut aussi bien être considérée comme rétro si elle a des taux d’assurance plus élevés. Cela est attribué à la main-d’œuvre, au temps et au coût associés à la conception personnalisée.

Qualité de la conception de la moto

La qualité de la conception ou de la construction de votre moto est le troisième élément à prendre en compte pour déterminer le statut de votre deux-roues. Une moto rétro se distinguera des autres par ses performances.

Une vraie moto rétro doit être conduite occasionnellement et être conservée dans un garage. C’est pourquoi vous devez tenir compte des trois critères susmentionnés pour classer votre moto comme rétro.

Motos antiques

Par rapport aux termes rétro et vintage, le terme antique est le seul à avoir une véritable définition. Selon l’Antique Motorcycle Club of America (AMCA), le terme « antique » désigne une moto âgée de 35 ans ou plus. Cela devrait vous indiquer que les motos construites avant 1985 sont considérées comme antiques.

Le plus souvent, cette définition n’est pas claire pour les différents conducteurs, pour des raisons évidentes. Plusieurs États permettent aux motocyclistes d’enregistrer et de faire immatriculer leurs motos sous le terme « antiquités » après une période de 20 ans.

Ces États adoptent une autre définition de l’antiquité en utilisant le terme « historique » lors de l’enregistrement et de l’octroi du permis. La condition de ces directives est qu’une fois que votre moto est déclarée antique, vous ne pouvez l’utiliser que pour des expositions de motos, des parades ou des fonctions de clubs historiques.
Réflexion finale

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’une moto ancienne, vous devez savoir que chaque État a ses propres exigences en matière d’immatriculation et d’enregistrement.

Ces exigences peuvent varier d’un État à l’autre, mais quel que soit l’âge de votre deux-roues, vous devez obtenir son permis et son assurance.

Une fois que vous aurez rempli ces deux conditions essentielles, vous serez libre de prendre la route.

Surtout, prenez votre sécurité au sérieux, même si votre moto est classée comme vintage, rétro, antique ou historique. Sinon, profitez de votre balade autant que possible.