Assurance moto verte, quelle formule choisir ?

Opter pour une formule d’assurance moto verte tout en gardant vos économies au vert est possible. Pour le faire, un certain nombre de considérations clés doivent guider votre choix.

Que faut-il savoir sur l’assurance moto verte ?

La formule la mieux adaptée est celle qui répond au mieux à vos besoins tout en étant financièrement acceptable.

Par conséquent, vous devez identifier vos besoins en assurances (vous, votre moto). Vous devez aussi prendre le temps d’étudier et de comprendre les différents contrats. Vous saurez alors ce qui est couvert réellement, les garanties et les services optionnels. De même, épluchez les coûts des franchises afin de savoir ce qui sera à votre charge en cas de sinistre.

Les formules élémentaires d’assurances

Vous avez le choix entre l’assurance aux tiers et l’assurance tous risques.

L’assurance aux tiers

Cette assurance est obligatoire pour tout engin à moteur. Elle prend en charge la responsabilité civile en cas d’accident responsable : tout sera à votre charge, excepté les dommages causés à une tierce personne. C’est la moins chère des formules d’assurance !

L’assurance tous risques

La formule tous risques prend en compte les risques qui vous affectent vous, ainsi que les dommages causés à une tierce personne. À ce niveau, vous devez vous assurer que l’assurance conducteur y est incluse. Ici, votre prime est plus élevée.

Les formules d’assurances adaptées

L’assurance au kilomètre et celle saisonnière se retrouvent ici.

L’assurance au kilomètre

Elle est très avantageuse pour une utilisation restreinte de la moto. Le parcours effectué définit votre prime d’assurance. Vous pouvez choisir entre un forfait au kilométrage et une facture au kilomètre.

L’assurance saisonnière

L’assurance saisonnière, quant à elle, couvre une période déterminée pour l’utilisation de la moto. En effet, vous êtes assuré durant une saison bien définie, printemps/été par exemple. Au-delà, toutes les garanties d’assurance moto sont suspendues excepté le minimum légal, la responsabilité civile.